Alimentation : Le régime Paléo

Tout ce que vous voulez savoir sur le régime Paléo, ses principes, ses avantages, ses inconvénients, son efficacité en fonction de vos besoins.

C’est quoi ?

Le régime Paléo, raccourci de paléolithique, part de la conviction que notre corps ne s’est pas encore habitué aux transformations apportées par le Néolithique et l’agriculture.

Un petit rappel d’histoire pour bien le comprendre : la période Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire. Pendant cette période, les Hommes ne produisaient pas leur nourriture et se nourrissaient exclusivement de leurs récoltes de chasse et de cueillette.

Donc en somme, le principe consiste à se nourrir autour de produits consommés pendant cette période, produits évidemment non transformés ou raffinés.  Et oui… Findus ou Marie n’étaient pas encore opérationnels à cette époque.

Comment ça marche ?

Les aliments autorisés :

  • Les viandes maigres : gibier, volaille, ruminants

  • Les poissons et fruits de mer

  • Les oeufs

  • Les végétaux sans amidon

 

Avec modération :

  • Les noix, les graines et les baies

  • Les fruits

Ce qu’il faut proscrire :

  • Les céréales : blé, maïs, seigle, orge, riz (ce qui en fait un régime sans gluten)

  • Les légumineuses : lentilles, haricots, soja, arachides

  • Les huiles, à l’exception de l’huile d’olive

  • Les produits laitiers : lait, beurre, crème, yaourts

  • L’ensemble des aliments industriels, dont le sucre raffiné

  • L’alcool et le café… qui n’étaient pas non plus consommés par les hommes Préhistoriques.

 

En conclusion, un régime à base de beaucoup de protéines, d’oméga 3, de fibres et peu de glucides.

Les bénéfices ?

  • La perte de poids

  • La baisse des maladies cardio-vasculaires

  • L’amélioration des troubles digestifs

  • La prévention de maladies chroniques (obésité, maladies cardiaques, diabète)

Les points d’attention !

  • Carence en vitamine D et en calcium

  • Risques liés à une consommation excessive en produits animaux